LA VIE EST UN PRISME !

L'observateur observé


Le concept du prisme m'est apparu il y a quelques années et s'est renforcé avec mon cheminement entre art et sciences humaines. Cela m'est venu un jour où l'on m'avait offert un bel objet ressemblant à un kaléidoscope. En posant mon oeil d'un côté de cet objet, je pouvais voir depuis l'autre côté apparaître une nouvelle version de la réalité. Façon multiformes : d'autres angles, d'autres mises en relief. Le trompe-l'oeil venait-il de l'objet, de mes yeux ou de la réalité ? Soudain, en faisant l'expérience de l'illusion - comme lorsque nous assistons à un tour de magicien - je découvrais mes propres illusions, celles qui bernent généralement notre mental inattentif au subliminal. Quelle beauté des formes et des couleurs ! Puis, en tournant la lentille de la loupe, je vis apparaître d'autres perspectives encore, m'émerveillant non plus de l'objet perçu mais de la vue elle-même. Le processus de voir devenait un processus de transformation. Celui d'une création - en perpétuelle évolution. Je réalisais alors que notre véritable talent, notre art le plus ultime est peut-être ce chemin que nous créons entre ce qui est et ce que nous sommes.


Comme un kaléidoscope géant, tout est question de prismes.


Depuis quelque endroit que je sois, mon ressenti sera toujours le même : je suis au centre de l'univers. Cela peut sembler choquant mais c'est un fait ! Ma raison peut bien me faire prendre en compte l'environnement, les sept autres milliards d'humain, les terres et les océans, la géographie des continents, des pays puis tout le reste. Dans mon ressenti interne, chaque expérience directe du monde ne passera que par ce point commun que forment toutes les strates de ce "moi" : la pleine conscience, mon histoire personnelle et le rapport de l'un à l'autre. Finalement une trinité digne du Père (l'arrière-plan de la conscience), du Fils (l'incarnation du père en tant qu'être humain) et du Saint-Esprit (l'Unité à travers la rencontre de l'un et de l'autre). Nous voilà alors un peu comme l'observateur observé. Au fond, nous sommes l'acteur autant que le rôle, l'éclairagiste, le caméraman, le réalisateur et le spectateur ! D'ailleurs, si j'essayais à l'instant d'avoir une pensée qui n'émerge pas de moi, mon esprit serait bien embêté... Pourtant ce "moi" est bien plus créateur qu'on ne l'imagine !


L'acte créateur


J'ai parfois cette impression d