CARNET DE VOYAGE, Mongolie

Le 14 août dernier, après l'immense plaisir d'avoir donné le 2ème concerto de Chopin avec le Chef Leon Botstein au Bard Music Festival aux Etats-Unis, je m'envolai pour la Mongolie. Sans transition, je passai d'une dimension à une autre, radicalement ! Deux semaines de nomadisme pour découvrir de nouveaux rapports à l'espace, la nature, la terre, le cosmos, la vie... La rencontre forte avec des chamans puissants dont l'humilité et le sacerdoce me rappellent ceux du musicien - toujours sur un fil entre deux mondes - m'a marquée. Ces steppes incarnent le dépouillement total : être plein au milieu du vide, quand l'Occident cherche paradoxalement l'inverse. Venue découvrir un pays, j'y ai touché du bout du doigt - et de façon vertigineuse - bien autre chose : l'infini.



26 vues