top of page

CARNET DE VOYAGE, Mongolie

Le 14 août dernier, après l'immense plaisir d'avoir donné le 2ème concerto de Chopin avec le Chef Leon Botstein au Bard Music Festival aux Etats-Unis, je m'envolai pour la Mongolie. Sans transition, je passai d'une dimension à une autre, radicalement ! Deux semaines de nomadisme pour découvrir de nouveaux rapports à l'espace, la nature, la terre, le cosmos, la vie... La rencontre forte avec des chamans puissants dont l'humilité et le sacerdoce me rappellent ceux du musicien - toujours sur un fil entre deux mondes - m'a marquée. Ces steppes incarnent le dépouillement total : être plein au milieu du vide, quand l'Occident cherche paradoxalement l'inverse. Venue découvrir un pays, j'y ai touché du bout du doigt - et de façon vertigineuse - bien autre chose : l'infini.



48 vues
bottom of page