top of page

ÊTES-VOUS LIBRE ?

Sans jouer les clichés, les artistes, souvent, ont pour la liberté un goût fort, une aspiration profonde. Mais est-ce vraiment cela, être libre ?


Au fond de moi, je réalise ces derniers jours le plus grand trompe l'oeil de ces temps modernes : la confusion entre intensité et liberté.


Ô combien j'ai vécu de moments intenses, de vibrations fortes et passionnées, fussent-elles heureuses ou malheureuses. Mais étais-je libre ? À chaque seconde, il me semblait devoir vivre intensément pour vivre. Je croyais devoir sur-vivre, c'est-à-dire vivre plus encore, pour savoir que j'étais bien en vie. Tout, mais ne pas ressentir... rien !


Alors, je n'étais pas libre. Mais je façonnais ma liberté. Je traversais mes illusions - donc mes peurs - pour accéder à ce vrai élan, ni joyeux ni triste, ni bien ni mal : libre.


Traverser son désir d'intensité, c'est connaître ce qui attache l'humain et ce qui lui permet de s'en détacher.


Au contraire, la liberté n'est pas particulièrement intense. Je ne crois pas qu'elle soit cette guerrière au torse nu brandissant un drapeau sur un champ de bataille et qu'on chercherait à nous "vendre". En réalité, elle passe, silencieuse, cette liberté, légère, parfois incognito ou même fade. Elle n'a pas besoin de "m'as-tu vu". Elle n'est ni grande ni petite. Pas lourde ! Comme une vieille folle, elle peut être muette ou criante. Dans tous les cas, une sage sans enjeu. Elle lui préfère le jeu ! Pourtant elle n'est pas sans règles...


Être libre, c'est être libre d'avoir la main de l'Autre dans la sienne - ou pas. Non sans indifférence, mais sans importance. L'essentiel est ailleurs. Il faut alors être sacrément sécurisé en soi, ancré en son être et dans l'instant présent, pour goûter à la véritable saveur d'être libre.


Je crois bien pouvoir dire, aujourd'hui, qu'on n'accède pas à la liberté sans grandeur d'âme. Non pas que je me considère ainsi. Car je sais combien il me reste encore de chemin vers la liberté. Mais je sais être sur ma route et pouvoir, parfois, me retourner en voyant tant d'enfers vécus par d'innombrables illusions ! Quand je pense aux grandeurs d'âmes, je veux citer Mandela, Jesus, et beaucoup d'anonymes aussi... Car la grandeur d'âme n'est pas l'apanage des gens célèbres. Et la liberté d'accepter la prison ou la croix, sans que sa liberté profonde, intime, n'en soit entachée, c'est là une dénonciation de tout ce que nous prenons, nous, pour des limites.


Voilà l'inspiration !


L'on peut bien se faire vivre des vies intenses. Mais est-on libres, en notre coeur, en les vivant ?


L'intensité peut rendre dépendant. Comme une dose de cocaïne, on la recherche, chaque jour un peu plus.


La liberté, elle, ne demande rien, n'attend rien.


Alors, souvent, lorsque j'entends certains vouloir à tout prix être "libres", je me demande s'ils savent vraiment ce qu'est la liberté. Puis ce qui les en empêche - vraiment...


Au sortir de ces fêtes que je n'ai plus vécu intensément mais joyeusement, c'est-à-dire dans la légèreté d'être, je réalise mon plus cadeau reçu des mains de toutes mes années vécues : la certitude que la vie aime.


Je réalise que la plus grande des peurs n'est pas une multitude de dragons aussi terribles que gigantesques, mais de simples couloirs sombres qu'il ne tient qu'à soi d'illuminer.


Je sais dorénavant que le plus précieux trésor de toute ma vie aura été ce voyage de la tête au coeur, même à travers les bouleversements, les tempêtes ou les fausses notes.


C'est ainsi que j'aime la partition, éternellement recréée, infiniment jouée. Sans dogmes ni fermetures. Dans ce perpétuel élan vers ce qui est au plus proche de soi et que l'on nomme "vérité". Impossible d'y accéder les mains liées ou la conscience emprisonnée.


Aujourd'hui il n'y a plus de voeux, ni de "veux"... Comme sur un chemin, une fois réconcilié des jambes à la tête, le pèlerin ne sait plus s'il vole ou s'il marche, tant il vit le miracle de voir chanter des oiseaux ou briller le soleil.


Je vous souhaite tout ce bonheur de 2023 et la liberté d'être intense, libre, joyeux ou tout cela à la fois !


De tout mon coeur

Hélène Tysman


Photo Lou Sarda©️



148 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page